• Si avoir des enfants permet la continuité de la filiation humaine, la stérilité prive certains couples de ce don. Dès lors, l’adoption devient la seule solution pour pallier ce manque. L’adoption réalise-t-elle le bonheur ou le malheur ?

    Évidemment, ceux qui sont pour l’adoption avancent que cela demeure une source de bonheur et ce pour plusieurs raisons. De prime abord, l’enfant adoptif trouve son abri dans une famille harmonieuse qui le sauve et de la pauvreté et du vagabondage. En plus, les parents adoptants peuvent échanger leurs émotions parentales avec cet enfant qui meublera leur silence. En outre, si l’enfant connaît bien ses parents véritables, il jouira de ses parents biologiques et adoptants.

    En revanche, ceux qui sont contre l’adoption trouvent qu'elle est source de malheur parce que l’enfant adopté se trouve étranger et déraciné de sa famille d’origine surtout s’il est maltraité ou exploité de façon abusive. En plus, l’Islam voit que si l’enfant adoptif ne reconnaît pas ses parents biologiques il peut tomber dans l’inceste. Il peut même priver les héritiers légitimes de leur droit puisqu'il sera l’héritier unique de leur fortune.

    Pour conclure, je vois que l’adoption ou Kafala des orphelins est une action humanitaire qui doit respecter toutes les prescriptions islamiques. À ce titre, notre prophète dit : « Moi et celui qui prend un orphelin en charge serons ensemble au Paradis. » ; Et il rejoignit l'index et le majeur. ». Y’aurait-il mieux que le Paradis ?

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Google Bookmarks

    2 commentaires
  •  

    Il va sans dire que le mariage est l’union légale entre un homme et une femme qui a pour objectif la procréation et la continuité de la vie. La polygamie, quant à elle, est le mariage d’un seul homme avec plus d’une épouse ( à la limite quatre). Cependant, entre partisans et opposants, la polygamie ne fait pas l’unanimité. Quels sont donc, à cet égard, les arguments avancés par chaque clan ? 

    En fait, les partisans de la polygamie approuvent que c'est une solution de bon nombre de problèmes. Primo, la deuxième épouse peut offrir des enfants à son mari au lieu de la première qui demeure stérile. Secundo, l’Islam autorise la polygamie qui peut contribuer à empêcher le mari de commettre des délits notamment l’adultère et le concubinage. En ce sens, le mari peut préserver la dignité de certaines femmes veuves et protéger leurs orphelins. Ainsi, demeure-t-elle une source de bonheur de plusieurs familles.

    En revanche, les opposants étayent leur opinion par d’autres arguments. De prime abord, ils voient que le mari ne cherche une autre épouse que pour satisfaire son plaisir. Ensuite, la première épouse devient bel et bien humiliée et proie d’injustice et de manque d’équité conjugale, matérielle et émotionnelle. Dès lors, les tourments ne cessent de détruire cette famille jusqu'à le divorce. Enfin, s’il est difficile de s’entendre avec une seule femme, conduire plusieurs attelages ne consiste-t-il pas une folie ?

    Personnellement, je trouve que le droit à la polygamie ne  peut  jamais être  au détriment de la dignité de l’une des épouses ou de celle  des enfants car enfin, ne sont-ils pas les enfants qui vont souffrir de l’abandon et du vagabondage ?

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Il est communément admis que la solitude se définit comme l’état ponctuel ou durable d’un individu qui n’a aucun engagement avec autrui. Cet état demeure-t-il un choix ou une obligation ?

    En effet, choisir sa solitude incombe à plusieurs raisons. De prime abord, la solitude peut être un choix quand les personnes trouvent leur calme et leur sérénité loin du vacarme du monde.

    En plus, l’instant de solitude est le moment propice pour mieux se concentrer. Par ailleurs, certains aiment s’isoler pour contempler et méditer l’univers, le cas des grands penseurs et philosophes qui, de par leur réflexion, peuvent comprendre le monde qui les entoure.

    Cependant, l’isolement peut être une source de malheur lorsqu'il devient une obligation. Ainsi, la personne en question endure-t-elle sa solitude loin de ses proches, ses amis ou sa patrie. Il s’agit donc des opprimés et des séquestrés qui se trouvent rejetés injustement de leur société. De même, nombreux sont les personnes qui aspirent à la liberté ou à la guérison pour récupérer leur engagement avec autrui.

    Pour conclure, je vois que la solitude est à la fois une source de bonheur et de malheur.  Mais, comme a dit Baudelaire, celui qui ne sait peupler sa solitude ne sait non plus être seul dans sa foule affairée. ». N’est-il pas vrai ?

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Google Bookmarks

    1 commentaire

  • De nos jours, l’internet devient le moyen le plus rapide pour accéder à l’information. Pourtant, il demeure un danger qui appréhende et les parents et les éducateurs. Faut-il encourager ou dissuader les jeunes à cet égard ?

    En fait, l’internet occupe une place primordiale dans la vie contemporaine. Il est un moyen d’instruction et de formation. Il permet aux jeunes d’apprendre à distance et de communiquer avec autrui. En outre, ils peuvent profiter et du temps et de l’espace. Par ailleurs, grâce à l’internet, le monde devient un petit village en connexion.

    Toutefois, il a des répercussions néfastes surtout sur la santé comme les problèmes de vue pour ceux qui sont souvent plantés devant l’ordinateur. En plus, les informations publiées peuvent être erronées. Ce qui influe négativement sur les connaissances des jeunes utilisateurs. Ces derniers, en l’absence d’un contrôle parental, ils seront exposés à des risques. Bref, à cause de la virtualité du Net, les jeunes acquièrent certains comportements et habitudes nocifs notamment l’isolement, la paresse et l’addiction.

    En ce qui me concerne, je trouve que le Net est une arme à double tranchant. De cette manière, au lieu de priver les jeunes de surfer, il vaut mieux veiller à l’utilisation de l’internet de manière limitée et vigilante. Accordons-y le temps imparti.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Google Bookmarks

    3 commentaires
  •   

    Laakarta est un village marocain qui se situe sur la côte de l'océan atlantique, dans la commune rurale Ayir. Il est proche de Oualidia et loin de Safi de 56 klm.

    Ses habitants sont connus pour leur hospitalité et leur générosité. Leurs activités majeures sont la pêche, l'élevage et l'agriculture.

     Ses paysages côtiers sont  immenses. Quand la lumière vespérale et nocturne s'associe à celle de l'eau de la mer l'horizon devient beau et époustouflant. 

                        

    Pas loin du centre du village Laakarta, au pied d’une colline, proche d’un terrain sportif, se situe notre lycée nommé Mouatamid Bnou Abbad 

    Le lycée et l’école primaire sont côte à côte. Devant la porte des deux établissements, les moyens de transport et les élèves grouillent chaque jour. En effet, du matin au soir, la circulation de la route Lquoisma / Talouae demeure active.  

    Notre lycée dispose d’un ensemble de salles d’études et de salles équipées pour des études spécialisées notamment les Sciences de vie et de Terre et les Sciences physiques. Il est encore doté d’un immense terrain sportif et de vestiaires pour les lycéens. 

    Même si notre lycée est loin du centre de Laakarta, il accueille des lycéens et lycéennes venant de régions mitoyennes et d'autres lointaines du village. 

    J'aime mon lycée et je tiens à remercier le corps pédagogique et le corps administratif qui veillent sur notre bonne formation.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Nombreuses sont les personnes qui entreprennent des voyages mais différentes sont les raisons qui les poussent à ce faire. Que favorise donc le voyage et comment  en expliquer les raisons ?

    En effet, si certains se trouvent contraints de quitter leurs familles pour le travail comme Maalem Abdeslam, le père du narrateur de La Boîte à merveilles, ou obligés d’étudier dans des villes ou des pays lointains, d’autres, de par leur volonté, n’hésitent pas à entreprendre des voyages.

     

    Tout d’abord, ils voient  dans leur voyage un déplacement dans l’espace temps qui favorise une quête de distraction et de divertissement. De même, ils estiment qu'il est  le moment opportun pour découvrir et rencontrer d’autres personnes avec qui ils partageront des idées et des cultures.

     

    Ils voient encore que le voyage est une occasion pour se délivrer des troubles de la routine afin de reprendre leur souffle. En outre, l’étrangeté dans le déplacement prouve leur capacité d’être responsables et autonomes. Dès lors, c’est grâce au voyage qu'ils peuvent embellir les couleurs du monde qui les entoure par leurs expériences multicolores.

     

    En ce qui me concerne, je vois que choisir un avion ou un bateau , un train ou un chameau ; passer par la mer ou par le désert, peu importe. Voyager, est l’art qui  initie l'Homme, si différente que soit sa langue ou sa race, à  s'aventurer vers l'inconnu, à connaître autrui et à se reconnaître lui-même. Et enfin à se perdre  pour se retrouver. Et puisque la nostalgie intérieure le guide elle le ramènera, sans doute, au point du départ. Celui de son premier repère.

    Hanane TAOUDI

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Google Bookmarks

    2 commentaires
  •  

     

    Cher fumeur ;

    Pour éviter le danger de la cigarette, je te conseille d’abord, d’arrêter de fumer. Ensuite, tu dois savoir que le tabac contient des substances toxiques.

     

    Fumer est la cause de bon nombre de maladies incurables; à cause de fumer, tes dents deviendront noires et tes lèvres bleues. Alors, le tabagisme a des répercussions néfastes.


    Afin de te débarrasser de cette addiction, j’aimerais bien que tu consultes un médecin, le plutôt possible. Et pour cette raison, tu dois faire du sport afin d’avoir une bonne santé.


    Partager via Gmail Delicious Technorati Google Bookmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique