• Si j'étais

     

    Si  j’étais ...

    Si  j’étais miroir, je ne voudrais pas être de ceux qu’on fait voir aux  aveugles, pourtant, ils nous apprennent souvent à voir, ni de ceux qu’on fait parler aux muets, non plus de ceux qui nous éblouissent  les yeux  et nous cachent la vérité : ce fardeau épineux où l’on inspire la vertu à l’éternité.

     

    J’accepterais encore d’être parmi ceux qui révèlent les secrets de certains regards, ou plus encore ceux qui donnent le pouvoir du savoir aux humiliés pour regagner leurs droits, et aux pécheurs de connaître la loi, et à l’Homme quoiqu’il soit, qu’il sache ce qu’il lui doit

    Si j’étais plume, je ne voudrais pas être parmi des plumes épinglées dans les ailes des poussins, ni de celles qui essuient la poussière des ruines, même pas de celles qui servent comme crayons, ceux qui ont beau à écrire trop sans valeur. Je ne voudrais plus être des crayons qu’on force à finir chaque fois en les taillant, et en étouffant leur dernier souffle.

     

    J’accepterais encore d’être lumière éternelle du savoir qui luit  la nuit des inalphabets, et porte parole d’espoir pour les séquestrés et plutôt pour les opprimés.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :